Les Parfums du Souffle Divin et de Terre Mère

Historique

La première image qui nous vient à l’esprit est celle de Marie Madeleine qui se jette éperdue aux pieds de Jeshua, déversant l’huile. C’est ainsi qu’elle va le reconnaitre, et vient sceller cet amour indéfectible entre elle et Jeshua. C’est sa douceur et sa tendresse qu’elle dépose en lui.

Depuis la nuit des temps, que ce soit en Orient, les égyptiens, les esséniens utilisaient les Huiles Sacrées dont ils faisaient un emploi thérapeutique, liturgique et Sacré.

Au cœur de l’ancien testament, les prophètes, les rois d’Israël, les lépreux retrouvent leur force et leur dignité en se faisant arroser d’huile. On retrouve également la déesse Inanna en Sumer ancienne, qui tient une fiole contre sa poitrine, avec des effluves qui en émanaient.

Marie Madeleine, a marché longuement dans les pas de Jeshua.

Au cours de sa vie et de ses voyages elle avait été initiée au sein des temples égyptiens elle avait également cette capacité de communiquer avec les plantes. C’est ainsi qu’après la crucifixion elle va transmettre ses savoirs des plantes accompagnées de femmes telle que, Marie Jacobée et Marie Salomé au près des Druides notamment et par qui elle est accueillie et leur transmet ses secrets de la nature et de la fabrication des huiles et des onguents, perpétuée dans le temps par la voie du sacerdoce.

Par ces parfums, ces effluves Sacrées, de musc, galbanum, myrrhe...Elle vient nous envelopper de sa tendresse infinie continuant par de là le temps à chanter et danser autour de nous.

Les huiles Sacrées réveillent en nous la perception de la beauté du monde, la voix des plantes fait chanter la voix de l’Âme et du cœur.

Du Subtil, Sacré au cœur de la matière, en lien avec la nature par la quintessence du végétal, nous retrouvons notre propre nature.

Ces huiles ont un fort taux vibratoire car elles sont bénies et consacrées selon des rituels particuliers en lien avec les Plans Supérieurs de la Terre et du Ciel, c’est une offrande d’Amour du Féminin Divin.

Les Huiles Sacrées portent en elles la réalisation du chemin Christique et initiatique de l’homme dans son initiative de retour vers ce qu’il Est, Amour, et de toute Éternité.

Principes

Un éveil des sens par des parfums délicieux.

Un merveilleux geste, qui comme Marie Madeleine va reconnaitre en l’autre le Sacré.

Elles sont des parfums pour l’Âme qui viennent réparer, apaiser, les parties blessées les plus profondes de notre Être. C’est un acte Sacré et ré unificateur qui touche au plus intime de notre Être et se pratique dans la conscience d’un toucher solaire et consolateur en lien avec la Terre Mère et le monde végétal.

Elles vont agir sur des mémoires transgénérationnelles, des mémoires montantes à descendantes, les générations futures…ainsi que tous les liens avec l’incarnation présente.

Je les applique sur différents points d’acupuncture et au ressenti.

En utilisant en parfum d’Âme elles aident à émerger notre partie Divine, à nous rendre visible à notre propre Lumière et à mettre en Lumière notre Chemin de réalisation.

Progressivement, accompagné par la douceur, l’Être n’a plus peur de s’ouvrir, de s’épanouir davantage de vie en lui. Il n’a plus peur d’ouvrir les bras et d’ouvrir son cœur au centre de la croix de son corps réunifié, se laissant féconder par l’Amour.

photo piece de soin.jpg

Sublime extrait de l'Oratorio de Marie de Magdala de Michel Garnier et Pakoune

Les Porteuses d'Onction.jpg